Master

Droit Bancaire et Financier

Faculté de Droit et de Science politique de Montpellier

L' Histoire

        

La Faculté de droit de Montpellier est historiquement une des grandes écoles du droit bancaire français. Quel juriste de droit des affaires, au terme de ses études, n’a pas au moins entendu le nom des Professeurs Michel Cabrillac, Christian Mouly ou Jean-Louis Rives-Langes ?

 

Fidèle à cette tradition, le Master de droit bancaire et financier trouve ses origines dans un DU fondé en 1999 par Mme le professeur Régine Bonhomme, dont l'ouvrage de droit des instruments de paiement et de crédit est une référence pour des générations d'étudiants, d'universitaires et de praticiens. Devant le succès de la formation, le DU a été transformé en DESS en 2004, puis Master II. Dirigé par le Professeur Bonhomme jusqu’en 2007, date de sa nomination à la Cour de cassation, le Master II fut ensuite confié à Mme Hélène Davo de 2007 à 2017. Le Master de droit bancaire et financier, aujourd'hui d'une durée de deux ans en principe, est dirigé désormais par M. Stéphane Benilsi et M. le professeur Adrien Tehrani. Depuis sa création, ce diplôme a eu pour objectif de maintenir un haut niveau de compétences en droit bancaire, tout en développant les enseignements dans un domaine tout aussi essentiel à l’économie contemporaine, le droit financier.

L' admission

 

Le Master est ouvert aux meilleurs étudiants, sélectionnés en deux étapes : (i) l'examen des dossiers de candidature ; (ii) pour les candidats retenus lors de cette première étape, un entretien en français mais aussi, le cas échéant, en anglais. La liste des étudiants admis est arrêtée à l'issue des entretiens.

 

Le Master I de droit bancaire et financier est accessible après une licence en droit ou une formation jugée équivalente.

 

Le Master II de droit bancaire et financier est accessible après un Master I ou II en droit ou une formation jugée équivalente. 

              

Les caractéristiques et les débouchés

 

Le Master de droit bancaire et financier entend former des juristes alliant la maîtrise des fondamentaux du droit français, européen et international des affaires, à une connaissance approfondie des règles applicables aux secteurs bancaire et financier.

 

Outre le temps substantiel de formation consacré au droit des contrats, au droit des sociétés ou encore à la procédure civile, l’équilibre des enseignements, à la fois théoriques et pratiques, relevant tant du droit bancaire que du droit financier, permet aux étudiants d’approfondir ces matières en restant toujours en prise avec les enjeux économiques et sociaux contemporains, qu'ils soient locaux, nationaux ou supranationaux. À cet égard, le droit européen et le droit international privé sont très présents dans la formation, qui comporte aussi un volume conséquent de cours dispensés en anglais.

 

Ouvert à l’apprentissage, offrant la possibilité de faire des stages en France ou à l’étranger, le Master de droit bancaire et financier entend contribuer à l’insertion professionnelle des étudiants dans les meilleures conditions. Les étudiants peuvent ainsi intégrer les services juridiques d’établissement de crédit, d’entreprises d’investissement, de sociétés de gestion, mais aussi bien sûr des cabinets d’avocats spécialisés ou encore des autorités telles que l’ACPR ou l’AMF. Comme la rédaction d’un mémoire est également demandée, quelques étudiants pourront s’engager dans la préparation d’un doctorat, afin de poursuivre une carrière universitaire ou de compléter leur formation professionnelle.

 

Le parcours de nos anciens diplômés, dont certains interviennent dans le Master, offre une illustration de ces opportunités, qui doivent seulement être saisies.